Habiter un même lieu en partageant des infrastructures et services, ce n’est pas un concept nouveau : de l’appartement familial à la colocation, cette manière de vivre existe depuis toujours. Et pourtant, le coliving semble remettre le programme à l’ordre du jour, en proposant d’aller plus loin dans le vivre ensemble. Dans l’article Demain, tous colocataires ? Nous nous intéressions aux tenants et aboutissants de ce mode d’habitation. Point de rencontre entre l’économie collaborative, le développement serviciel et la communauté, le coliving propose un modèle innovant qui pourrait se distinguer rapidement dans les prochaines années. Parmi les offres qui se développent progressivement, 6 différents types de coliving émergent. C’est parti pour un petit tour d’horizon !

coliving-6-categories

Le travail

 

Les espaces de coliving fortement centrés sur le travail répondent à un besoin très spécifique : celui des entrepreneurs, typiquement en phase d’amorçage, qui décident de s’investir à 100% dans leur projet. L’enjeu principal pour eux étant d’habiter au plus près de leur poste de travail, vivre dans un environnement qui intègre nativement une partie coworking est une solution idéale. Citons à ce titre la Startuphouse à San Francisco, Hackerhouse en région parisienne (dont le slogan très évocateur, “travaillez en chaussettes”, représente bien l’état d’esprit du coliving centré sur le travail), ou encore Urban Campus, co-fondé par Fabernovel.

 

La communauté

 

Dans ce cas-là, il ne s’agit pas de créer une communauté, mais de donner à une communauté préexistante un espace pour s’exprimer, se développer. Il peut s’agir de communautés conscientes, comme la Supernanahouse (coliving réservé aux super nanas comme son nom l’indique), ou The Student Hotel (résidences design pour étudiants en échange ou jeunes voyageurs en quête de rencontres), ou bien de communautés inconscientes, comme dans le cas des premiers espaces de coworking, qui ont donné un espace à des freelance (communauté qui existait déjà, sans nécessairement que ses membres s’identifient comme faisant partie d’une communauté).

 

Le lifestyle

 

Design et mobilier de qualité, services à la carte, cours de yoga, concierge, etc. Les espaces de coliving centrés sur le lifestyle jouent sur les codes et créent de véritables marques auxquelles on a envie de se raccrocher. Des espaces très beaux à l’empreinte forte qui parlent à une tranche de CSP+ en quête de services haut de gamme, et qui cherchent à projeter une certaine image d’eux-mêmes. Des espaces comme WeLive à New York ou Common dans plusieurs grandes villes américaines surfent sur cette vague. Le plus gros risque pour ces espaces est de devenir rapidement obsolètes, pour une communauté très volatile et encline à changer au gré des tendances.

 

Le coût

 

Cette polarité est généralement à contrepied de la catégorie précédente, car le coliving centré sur le coût est celui qui se rapproche le plus de l’économie collaborative. La démarche est simple : partager les infrastructures et les équipements afin de faire des économies et pouvoir s’installer dans les grandes villes, où le coût de la vie est de plus en plus élevé. Cette catégorie nous semble particulièrement importante car elle symbolise la dimension sociale que pourrait avoir le coliving, véritable vecteur pour contrer la gentrification, qui permettrait à plus de monde de vivre près de ses centres d’intérêts. Parmi les initiatives de ce type, on peut citer Colonies, startup créée en 2016, qui a récemment remporté un appel d’offres pour l’exploitation d’un immeuble entièrement dédié au coliving en plein coeur de Paris : à suivre !

 

La mobilité

 

Ciblant autant les individus dont l’activité professionnelle nécessite de souvent voyager, que les globetrotteurs qui travaillent en “remote” ou les travailleurs freelance, il émerge un modèle de coliving proposant un réseau d’établissements un peu partout dans le monde. Des réseaux de coliving comme Remote Year ou Roam répondent à ce mode de vie assez nouveau et en pleine croissance.

 

L’aventure

 

Enfin, il existe un certain nombre d’initiatives inclassables – par exemple Coboat, le coliving sur un catamaran dans les mers du Sud – mais qui demeurent anecdotiques en termes d’impact sur l’habitat résidentiel global.

 

Le coliving est donc une tendance émergente, scindée en différentes initiatives répondant à des besoins bien différents. Il en existe aujourd’hui 6 grandes catégories, mais qui sait ce que l’avenir nous réserve ?

 

Vous vous intéressez à la PropTech ? Recevez toute l’innovation immobilière dans la newsletter Stonup !