Contexte du retail actuel en Chine :

  • Alibaba vient d’annoncer la sortie de cote des centres commerciaux Intime Retail pour un montant de 2.6B USD
    • Intime Retail :
      • 29 grands magasins et 17 centres commerciaux en Chine
      • Première prise de participation en 2014 de 692m USD

 

  • Alibaba :

      • Activité :
      • Market Cap de USD233Mds TOP 10 mondial
      • CA de USD445bm. On dit que 20% des Chinois sont des utilisateurs hebdomadaires de la plateforme, peut-être 50% du commerce en ligne en Chine
      • Jack Ma : 52 ans. Ancien professeur de chinois, tombé dans Internet au milieu des années 1990. Célèbre pour avoir été refusé de quasiment toutes les Universités et emplois pour lequel il a postulé, et qui pourtant est devenu une des personnes les plus puissantes de la planète.
    • Autres investissements :
      • Suning.com : 1600 magasins pour 700 villes. Activité : Retail électronique. Prise de participation de 20% de la structure. Les clients peuvent essayer en magasins les produits avant de les acheter sur Alibaba
      • San Jiang Retail : 306m USD, premier investissement dans une chaîne de retail. Environ 30% du capital.
      • Ouverture d’un magasin physique à TianJin

Mais aussi, et c’est un peu moins connexe – quoique  :

      • 32% de Weibo (équivalent Twitter Chinois), un des trois sites de micro-blogging chinois
      • UC Web : Un moteur de recherche mobile leader en Chine
    • Expansion internationale à venir :
      • 1m d’emplois pourrait être créé par Alibaba aux US (rencontre récente entre Jack Ma et Donald Trump).
      • Développement international des enseignes
  • Contexte :

    • Amazon :
      • Développement d’un réseau Amazon Fresh de 2.000 points attendus aux US sur 2017
      • Développement d’un magasin pilote à Seattle sans caisse Amazon Go (« it felt like shop lifting », + New York confirmé
  • Intérêt

    • Développement d’une activité d’épicerie produits frais, la plus dure à digitaliser (cvf étude Morgan Stanley, augmentation du marché d’achat produits frais en ligne attendu de 8% à 26% sur 2016-2017 aux US)
    • Offrir aux marques un accès instantané aux ventes effectuée en magasin pour leur permettre d’ajuster leur stock et approvisionnement de façon proactive, plutôt qu’en attendant les commandes des magasins
    • Contexte Etonnant :

    • Vrai aussi en Chine avec la diminution de 290 à 250Mds RMB du chiffres d’affaires  de Wanda, le géant chinois de l’Immobilier.
    • Rapprocher le Commerce des Activités d’Entertainment. A l’image du concurrent chinois Wanda (dont nous parlerons peut-être prochainement), AliBaba investit pour être distributeur (voire parfois producteur) de contenu média (par exemple, Alibaba, à travers Alibaba pictures est un des principaux investisseurs du dernier opus Star Wars)
  • Les exemples en France :

    • Rue du Commerce
    • ET surtout la Fnac/Darty qui donnera le ton de la complémentarité digital/brick (avant l’arrivée des géants du Web évidemment). N°2 du Commerce Digital avec
  • Conclusion : Le pari d’Amazon et d’Alibaba : le digital ne prolonge pas le réseau physique, c’est le réseau physique qui permet d’intensifier en régularité le commerce digital.

Alibaba ouvrira t il en France ?

Sésame ouvre toi !